Aller au contenu
Accueil » Blog » Dosage CBD : lequel me convient ?

Dosage CBD : lequel me convient ?

  • Science

Par simple curiosité ou pour soulager certains maux, vous êtes de plus en plus nombreux à vous tourner vers le cannabidiol (CBD), la molécule non psychotrope du Cannabis Sativa L. A ce jour, on estime à 7 millions le nombre des consommateurs de CBD en France (1) et à 119 millions le nombre de consommateurs en Europe, ce qui représente respectivement  10% de la population française et 16% de la population continentale. Avant de franchir le pas, plusieurs questions doivent être posées. Tout d’abord, qu’est-ce que le CBD ? Quels en sont les bienfaits ? Sous quelle forme le consommer ? Quel dosage de CBD vous convient le mieux ? 

Le Dr. Mariettie BESNARD, médecin généraliste diplômée du DIU Cannabis Médical de l’Université Paris Saclay (2021) épluche la littérature pour répondre à toutes ces questions. Cet article est rédigé à la lumière d’études scientifiques. Toutefois, il ne s’agit pas d’une prescription mais bien d’un partage de connaissances. Par souci de transparence, nous mettons cette littérature à votre disposition. Aussi, vous trouverez toutes les références dans la bibliographie à la fin de cet article.

Quel dosage de CBD me convient ?

Le dosage est l’une des grandes questions que tout le monde se pose en choisissant d’utiliser le CBD au quotidien. Il n’existe pas à ce jour de posologie précise sur l’utilisation du CBD. En effet, le nombre et la localisation des récepteurs du système endocannabinoïde varient d’une personne à une autre et évoluent tout au long de la vie. Il n’y a donc pas de dose universelle de CBD. Cependant, Leiniow et Birnbaum, deux chercheurs de l’Université de Berkeley en Californie ont pu réaliser une quantification de la dose de CBD
selon les symptômes. Dans leur livre “CBD : a patient’s guide to medical cannabis” ils donnent une fourchette d’utilisation résumée par le tableau ci-dessous :

De façon générale, il est recommandé de commencer par de faibles doses et augmenter graduellement en ajustant la dose petit à petit jusqu’à trouver le dosage de CBD qui convient.

Afin de maîtriser la quantité de CBD consommée et donc faciliter la recherche de la dose adaptée, le plus simple est d’utiliser les huiles CBD par mode d’administration sublinguale (avec un bouchon compte-goutte). Utiliser de préférence une huile à spectre complet (full spectrum) ou large (broad spectrum) et si possible issue de l’agriculture biologique. Retenez que plus le spectre est complet, plus le produit est susceptible de contenir l’ensemble des actifs du chanvre, notamment les terpènes, qui ont des vertus anti-inflammatoires et qui viendront renforcer notablement l’action des cannabinoïdes.

Les huiles de CBD sont généralement contenues dans des flacons de 10 ml. Il existe diverses concentrations de CBD : 5%, 10%, 20%, etc.

Prenons un exemple concret : 

Un flacon d’huile de CBD à 10ml dosé  à 5% contient 500 mg de CBD.

Un flacon de 10ml contient environ 200 gouttes. Ainsi, chaque goutte contient 2,5 mg de CBD.

Flacons de 10 ML Huile CBD 5% Huile CBD 10% 
1 goutte 2,5 mg de CBD 5 mg de CBD 
2 gouttes 5 mg de CBD 10 mg de CBD 
3 gouttes 7,5 mg de CBD 15 mg de CBD 
Grille de calcul de la quantité de CBD (en mg) par goutte pour les huiles 5% de CBD et 10% de CBD

A quel rythme faudrait-il prendre son CBD ?

Les recommandations journalières

Le CBD peut être pris jusqu’à 4 fois par jour. Pour ressentir et profiter des effets durables du CBD, il convient de le prendre en cure pendant au moins 30 jours. Notre corps a besoin de temps pour s’équilibrer profondément. Tous les bienfaits durables du CBD nécessitent du temps. Il faut généralement compter entre un et deux mois

Il est primordial de commencer avec de faibles doses (1 à 3 gouttes selon la concentration de l’huile) et d’augmenter graduellement selon les besoins. Une prise chronique de CBD jusqu’à 1500 mg est bien tolérée chez l’homme.

Placer les gouttes sous la langue, attendre 30 à 90 secondes avant d’avaler. Cette forme a l’avantage de permettre une meilleure maîtrise de la quantité de CBD utilisée. Elle permet également de contourner l’absorption digestive et la métabolisation hépatique qui réduit la quantité de CBD atteignant la circulation sanguine.

On peut ressentir un picotement au niveau de la gorge. Cela est dû à la présence des terpènes qui permettent au CBD d’être absorbé par l’organisme et montre que vous n’avez peut-être pas laissé suffisamment diffuser sous la langue. Un verre d’eau permettra de supprimer cette sensation. 

Semaine 1

Commencer par une faible dose de 2,5 mg (une goutte d’huile à 5%) à 20 mg (8 gouttes d’huile à 5%) pendant une semaine. Prenez tous les jours votre huile de CBD à la même heure à distance d’autres médicaments. Restez constant pour trouver votre dosage et écoutez attentivement votre corps. Vous pouvez prendre le nombre quotidien de goutte en une à quatre fois. Pour le sommeil, une prise suffira, le soir avant de dormir. Pour les douleurs ou le stress, il est par exemple possible de prendre 50% du dosage le matin et le reste le soir. 

Semaine 2

Vous pouvez augmenter la dose d’une à deux gouttes par jour si vous ne ressentez pas les effets souhaités. Continuez d’augmenter graduellement jusqu’à obtenir les effets désirés. Une dose importante de CBD peut être calmante et sédative tandis qu’une dose parfaite vous gardera alerte.

Vous pouvez aussi tenir un journal pour faire le point sur vos différentes prises. Notez comment vous vous sentez avant et après la prise quotidienne d’huile : êtes-vous moins stressé ? Avez-vous moins mal ? dormez-vous mieux ? Ces notes vous permettront d’affiner votre dosage idéal. 

NB : Plus votre consommation sera constante, moins vous aurez besoin d’ingérer une forte dose de CBD.

Semaine 3

Vous devriez commencer à ressentir les actions profondes du CBD sur votre organisme et à vous approcher du dosage de CBD qui vous convient le mieux. Poursuivre votre cure. A la fin de celle-ci, vous pouvez faire une pause et mesurer comment les effets se prolongent.

Ce qu’il faut retenir pour trouver le bon dosage de CBD

Pour trouver le dosage de CBD qui vous convient, il est recommandé d’utiliser les huiles comptes gouttes en cure d’au moins 1 mois. Commencer toujours par de faibles doses et augmentez au fur et à mesure si besoin. Tenez un journal pour faire les points sur vos différentes prises. 

Placer les gouttes d’huile de CBD sous la langue pendant 30 à 90 secondes, afin que les principes actifs soient absorbés par les muqueuses.

Il convient de prendre son huile tous les jours à la même heure, à distance d’autres médicaments (deux heures au moins). Comme nous l’avons dit, il faut au moins un mois pour ressentir les effets durables du CBD. Les temps de réponse varient d’une personne à une autre. Notre génétique, notre biochimie et notre style de vie sont autant de facteurs qui influencent ce temps de réponse. Par conséquent, il est important de s’armer de patience. 

Finalement, gardez à l’esprit que si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, votre cure de CBD devra s’accompagner de mesures hygiéno-diététiques : ne buvez pas trop d’alcool, limitez le gras et le sucre, maintenez une activité sportive régulière.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le Cannabidiol (CBD) est l’un des nombreux cannabinoïdes présents dans la plante de chanvre. Contrairement au THC auquel il est associé à tort, le CBD est une molécule non euphorisante et n’entraîne pas d’accoutumance. 

Devenez incollable sur le CBD en lisant notre article “Qu’est ce que le CBD “.

Que dit l’OMS sur le cannabidiol ?

La consommation du CBD est considérée comme sûre et sans potentiel d’abus selon un rapport publié en 2017 par le comité d’experts sur la toxicomanie de l’Organisation mondiale de la santé (CCED). Par conséquent, le CBD peut donc être utilisé sans danger par la majorité des personnes.

Quels sont les bienfaits du CBD ?

Plusieurs études scientifiques (Références 2-3-4-6-7 dans la bibliographie) rapportent les nombreux bienfaits du CBD sur l’organisme. En effet, selon ces études, le CBD favorise le bien-être général. Il agit en profondeur et en totale harmonie avec le corps humain. Par cette action de soutient de l’équilibre de l’organisme. De cette façon, le CBD permet au corps de s’adapter aux différentes agressions internes et externes.

Le CBD permet de lutter contre le stress et l’anxiété, il atténue la douleur et l’inflammation, il régule l’humeur et améliore le sommeil et la concentration.

Comment le CBD produit ses effets dans l’organisme ?

Pour produire ses effets, le CBD active les récepteurs du système endocannabinoïde. Découvert au début des années 1990, le système endocannabinoïde est un système régulateur qui permet le maintien de l’équilibre de l’organisme (homéostasie), la prévention de maladies et du vieillissement. Ce système est essentiel aux processus de base de la vie. Il relie tous les organes et les systèmes du corps. Il contrôle les fonctions vitales les plus essentielles de l’organisme : la division cellulaire, le métabolisme, le système immunitaire et l’activité cérébrale. Ceci explique que de nombreuses maladies seraient en fait dues à un système endocannabinoïde dysfonctionnel ou submergé. Par exemple, l’incapacité à contrôler la division cellulaire peut induire des maladies comme le cancer, l’Alzheimer ou le Parkinson. Une atteinte du système immunitaire peut également induire des maladies comme la sclérose en plaques, le syndrome de l’intestin irritable ou le psoriasis.

(Source : livre Michka Cannabis médical) 

Quelles sont les différentes formes de présentation de CBD ?

Le CBD est en vente libre en France. Il est généralement commercialisé sous forme d’huile au compte-goutte, de fleurs, de gélules, d’e-cigarette, de patch, de gommes à mâcher, de baumes et pommades, de crèmes ou encore sous formes alimentaires (gâteaux, infusions et autres préparations culinaires).

BIBLIOGRAPHIE
  1. Source : étude grand view Research et brightfield
  2. Rong C., Lee Y., Carmona N.E., Cha D.S., Ragguett R.M., Rosenblat J.D., Mansur R.B., Ho R.C., McIntyre R.S. Cannabidiol in medical marijuana: Research vistas and potential opportunities. Pharmacol. Res. 2017;121:213–218. doi: 10.1016/j.phrs.2017.05.005. [PubMed] [CrossRef] [Google Scholar]).
  3. Revue the Permanente Journal Scott Shannon et Al. Perm J. 2019. cannabidiol in anxiety and sleep : A large Case Series
  4. Donvito G. Nass S.R. Wilkerson J.L. et al. The endogenous cannabinoid system: a budding source of targets for treating inflammatory and neuropathic pain. Neuropsychopharmacology. 2018; 43: 52-79)
  5.  Ren Y. Whittard J. Higuera-Matas A. Morris C.V. Hurd Y.L. Cannabidiol, a nonpsychotropic component of cannabis, inhibits cue-induced heroin seeking and normalizes discrete mesolimbic neuronal disturbances.  J Neurosci. 2009; 29: 14764-14769) 
  6. LimbK., Voir YM, Lee J. Un examen systématique de l’efficacité du cannabis médical pour les troubles psychiatriques, du mouvement et neurodégénératifs. Clin. Psychopharmacol. Neurosci. 2017 ; 15 : 301–312. doi : 10.9758/cpn.2017.15.4.301.)
  7. Cannabis sativa L. and Nonpsychoactive Cannabinoids: Their Chemistry and Role against Oxidative Stress, Inflammation, and Cancer Federica Pellati et al. Biomed Res Int. 2018.Free PMC article) 
  8. Leinow L, Birnbaum J. CBD: a patient’s guide to medicinal cannabis. Berkeley, California: North Atlantic Books; 2017. 317 p.
  9. Pascal Douek,Le cannabis medical une nouvelle chance, éditions Solar; septembre 2020
  10. Lea Ruellan CBD que faire avec ? edition Hachette; 2022. pages 52-61 
  11. Michka et al cannabis medical du chanvre indien aux cannabinoides de synthèse Paris: Mama éditions; 2015
Terramedis vous aide à identifier le dosage d'huile de CBD qui vous convient