logo terramedis
Compte
0

Histoire de l’utilisation du cannabis médical dans le monde

Voir toutes les ressources
11 avril 2024
Dr M.Besnard

La commercialisation du cannabis en France a été marquée par une histoire complexe, mêlant des périodes d’utilisation médicinale à des débats sociaux et politiques. Aujourd’hui, seul le CBD (cannabidiol) est disponible en pharmacie. Cette molécule est issue de variétés de cannabis pauvres en THC (Tétrahydrocannabinol, la molécule psychotrope). Dans cet article, nous allons explorer l’utilisation médicale du cannabis au cours de l’histoire, en étudiant particulièrement le cas de la France. Nous mettrons en lumière ses principales indications puis les raisons qui ont conduit à son retrait en tant qu’outil thérapeutique.

Evolution de l’utilisation du cannabis médical dans le monde au cours de l’Histoire

Le cannabis médical pendant la période antique

L’utilisation du chanvre thérapeutique s’est développée tout au long de l’antiquité. Pendant cette période, un grand nombre de textes anciens mentionneront l’utilisation médical du cannabis, notamment en Chine, en Inde, en Egypte et en Europe.

En chine

En 2737 avant J-C, le premier traité des plantes médicinales de l’empereur Shennong, père fondateur de la médecine chinoise, mentionne le cannabis pour la première fois.

Les Chinois utilisaient le cannabis pour pour traiter la goutte, les douleurs d’origine rhumatismales, le paludisme, les douleurs menstruelles, les troubles digestifs, mais également pour lutter contre la sénilité. Plus tard, à partir du IIème siècle de notre ère, le chirurgien chinois Huà Tuó mélangeait le vin avec du cannabis et d’autres plantes. Ces mélanges étaient utilisés comme anesthésiants pour réduire la douleur lors des interventions chirurgicales.

En Inde

En Inde, le cannabis a largement utilisé la médecine ayurvédique. Les origines de la médecine ayurvédique remontent à la période védique de l’Inde, vers 5000 avant notre ère, ce qui en fait l’un des plus vieux systèmes médicaux au monde. La médecine ayurvédique est une médecine holistique, c’est à dire qu’elle prend en compte le patient dans sa globalité. Elle associe les connaissances médicales aux concepts spirituels, en utilisant des remèdes à base de plantes pour prévenir et traiter des maladies.

Dans cette discipline, le cannabis est utilisé pour réduire la douleur et l’anxiété, améliorer le sommeil, traiter les maladies respiratoires, calmer les nausées, détendre les muscles, stimuler l’appétit, et même traiter la lèpre. Là aussi, le cannabis permet de soulager les troubles digestifs et des douleurs menstruelles. Il était même utilisé pour apaiser les douleurs liées aux contractions lors de l’accouchement. A l’occasion, il pouvait également être utilisé comme anesthésiant lors de petites interventions chirurgicales.

En Egypte

En Egypte, les premières preuves écrites de l’utilisation du cannabis remontent à 1700 avant J-C. C’est dans le papyrus du Ramesseum, qui n’est autre que le plus ancien document de la médecine Egyptienne antique, que figurent ces preuves. Le cannabis était utilisé dans le traitement de la douleur, la réduction de l’inflammation, le traitement de l’anxiété, de l’épilepsie et de diverses pathologies oculaires, notamment le glaucome.

En Europe

L’apparition du cannabis en tant que plante médicinale est plus tardive en Europe. En effet, il faut attendre l’an 79 de notre ère pour que les premières traces du cannabis fassent leur apparition dans la littérature scientifique. Pline l’Ancien, écrivain et naturaliste Romain, mentionnât les vertus du cannabis dans son encyclopédie Historia Naturalis. Il y rapporte ses propriétés antalgiques et anti-inflammatoires. Cependant, ce n’est qu’au milieu du 19eme siècle que le cannabis fera son apparition dans la médecine occidentale. Il le fût notamment grâce à William O’Shaughnessy (1809-1889), un célèbre médecin, scientifique et ingénieur irlandais, célèbre pour ses nombreux travaux scientifiques en pharmacologie, chimie. Le Docteur William O’Shaughnessy a largement décrit l’utilisation du cannabis dans les différents pays du monde, ainsi que diverses expériences humaines réussies utilisant des préparations à base de cannabis, notamment dans le traitement des rhumatismes et des convulsions ainsi que dans les spasmes musculaires causés par le tétanos et la rage.(Bostwick, 2012 ; Russo, 2016 ; Kinghorn et al., 2017 ; Baron, 2018). 

Utilisation traditionnelle du cannabis médical en France

En 1866, le psychiatre Jacques-Joseph Moreau fonde le club des « haschischins ». Il se compose principalement de médecins et d’artistes. Sa vocation est d’expérimenter le cannabis afin d’en identifier les vertus thérapeutiques. A partir de ces expériences, il publie en 1845 l’ouvrage « Du hachisch et de l’aliénation mentale : Études psychologiques ». Cet ouvrage contient des descriptions complètes des effets aigus du cannabis chez l’être humain.

L’âge d’or du cannabis médical en France

En 1850, le cannabis intègre la pharmacopée américaine pour le traitement de l’épilepsie et des douleurs neurologiques. Quelques années plus tard, en 1863, le cannabis fait son apparition dans la troisième édition de la pharmacopée française. A partir de ce moment, les pharmaciens purent proposer légalement des mélanges à base d’extraits de cannabis. Macérations alcooliques, pastilles infusées au haschisch et autres « cigarettes médicinales » sont distribuées sur ordonnance aussi bien aux adultes qu’aux enfants. Les autorités de santé admettent alors parfaitement ces préparations. Les médecins et pharmaciens se mettent à utiliser légalement le cannabis pour :

  • Soulager les douleurs menstruelles
  • Remédier à “l’hystérie”
  • Stimuler le système nerveux
  • Calmer l’asthme
  • Traiter certaines pathologies mentales, entre autres.

Déclin de l’utilisation du cannabis médical et la disparition du cannabis en pharmacie

A partir du débit du XXème siècle, de plus en plus de pays interdisent l’utilisation récréative et médicale du cannabis. Les raisons précises varient d’un pays à un autre. Certains évoquent le manque de données scientifiques. D’autres pointent du doigt les effets néfastes pour la santé. Ils évoquent notamment la survenue de troubles de la mémoire ou de troubles mentaux. C’est le cas du Canada qui, en 1923 adopte la loi sur les drogues prohibées. Cette loi interdit la possession, la vente et la production de cannabis.

Aux Etats-Unis, les raisons sont toutes autres. Les autorités désignent le cannabis comme responsable de l’augmentation des cas de troubles à l’ordre public. Un argumentaire, aux relents ouvertement racistes, est largement relayé. Des actions de lobbying viennent renforcer cette propagande. De puissants groupes industriels des secteurs de la papeterie ou de l’industrie pétrolière pilotent ces actions. Ces actions aboutiront en 1937 sur la création de la Marijuana Tax Act. Il s’agit d’une lourde taxe fédérale sur la vente et la distribution de tous les produits issus de chanvre, sans distinction. Et ce, malgré une forte opposition de l’Association Médicale Américaine qui soutenait l’usage médical du cannabis. Quelques années plus tard, en 1941, le cannabis médical sortira de la pharmacopée Nord-Américaine.

Sous l’influence Américaine d’après guerre, la France sortira en 1953 le cannabis de sa pharmacopée. Le cannabis sera alors retiré des pharmacies. Plus tard, en 1961, l’Organisation des Nations Unies (ONU) adoptera la convention unique sur les stupéfiants. Son but est d’établir un cadre international pour la réglementation des drogues. Cette convention déclarera l’opium, la coca et le cannabis comme illégaux.

Le grand retour du cannabis et du CBD en pharmacie

Les recherches sur les cannabinoïdes vont se poursuivre jusqu’à l’identification du système endocannabinoïde en 1988. Plusieurs études pré cliniques et cliniques vont rapporter les différentes propriétés pharmacologiques et thérapeutiques des cannabinoïdes sur différentes conditions médicales (douleur neuropathique, épilepsie, vomissements induits par la chimio…). Les cannabinoïdes sont à nouveaux autorisés dans différentes pays pour un usage médical (Canada, Italie, Uruguay…).

En France, en 2021, à la lumière des dernières découvertes et du retour du cannabis médical dans d’autres pays Européen, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament met en place une expérimentation. Cette expérimentation est actuellement en cours et devrait aboutir, d’ici 2024, à une légalisation du cannabis médical. Le cannabis médical sera donc de nouveau bientôt disponible en pharmacie.

Si le cannabis médical n’est pas encore légal et disponible en pharmacie, il n’en demeure pas moins qu’une pharmacie sur deux commercialise à ce jour du cannabis “bien-être”. En effet, depuis décembre 2021, en France, il est désormais légal de produire et commercialiser des variétés de cannabis dénuées de psychotrope (THC) mais riche en CBD. Depuis, de plus en plus de pharmaciens s’emparent du sujet et distribuent des produits contenant du CBD en attendant une légalisation du cannabis médical.

Pour conclure :

La commercialisation du cannabis en pharmacie en France a connu un parcours mouvementé, passant d’une utilisation traditionnelle à une interdiction stricte. Cependant, ces dernières années, une reconnaissance croissante des bénéfices thérapeutiques potentiels du cannabis a conduit à des discussions sur une réintroduction contrôlée pour des usages médicaux spécifiques. En parallèle, des variétés de cannabis dépourvues de THC riches en CBD sont en vente libre en France. Ainsi, il est désormais possible d’acheter du CBD en pharmacie. TERRAMEDIS commercialise ses huiles dans plusieurs pharmacies au Mans et en Sarthoise. Les équipes, formées par les médecins de TERRAMEDIS, seront en capacité de vous orienter au mieux pour vous aider à choisir le produit qui vous correspondra le mieux.

Vous pouvez aussi passer commande dès maintenant sur notre boutique en ligne. Pour bénéficier d’un accompagnement sur mesure et choisir le produit adapté à votre situation, contactez notre équipe par message ou par téléphone.

Nos produits associés

Ces articles pourraient vous intéresser

Terramedis vous aide à identifier le dosage d'huile de CBD qui vous convient

Dosage CBD : Calcul du dosage de CBD journalier

Le CBD est utilisé pour soulager divers symptômes tels que la douleur, l’anxiété, les troubles du sommeil, l’inflammation et bien plus encore. Cependant, l’un des défis majeurs pour les personnes souhaitant utiliser du CBD est de déterminer la dose appropriée à leur situation. Dans ce guide, nous allons vous aiguiller dans la recherche de la […]
Lire la suite
18 août 2022
Dr M.Besnard
Terramedis propose une huile de CBD issue de l'agriculture biologique de Chanvre en Sarthe

Qu’est-ce que le CBD ? Introduction au Cannabidiol bio : Tout ce que vous devez savoir

L’intérêt croissant pour le cannabidiol (CBD) se reflète dans les récentes modifications de la législation dans différents pays. Mais concrètement, qu’est ce que le CBD ? On estime à sept millions le nombre de français qui consomment du CBD. Mais qu’est ce que le CBD ? Quelles sont ces vertus? Qui peut le consommer et […]
Lire la suite
7 juillet 2022
Dr M.Besnard
Terramedis propose une huile au CBD biologique pour aider à calmer les douleurs liées à l'arthrose

CBD et Arthrose

L'huile de CBD biologique de Terramedis présente des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires pouvant soulager la douleur liée à l'arthrose.
Lire la suite
21 juin 2022
Dr M.Besnard

Notre histoire et nos produits dans votre boite mail

Toutes nos huiles CBD bio sont fabriquées en France, plus précisément dans la Sarthe (72), terroir de chanvre depuis des centaines d’années.

crossmenuchevron-right
0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetourner sur la boutique
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram